Colloque « Transformation numérique: quelles opportunités pour le secteur bancaire français ? »
Événements
Quand :
17 octobre 2017 @ 8 h 00 min – 11 h 00 min
2017-10-17T08:00:00+02:00
2017-10-17T11:00:00+02:00
Où :
Maison de la chimie
28 Rue Saint-Dominique
75007 Paris
France

Lors du lancement des 1ères assises des technologies financières, la Fondation Concorde présentera son rapport intitulé "Ecosystème bancaire et transformation numérique : une opportunité pour l'économie française".

Ci dessous le programme de cette journée d'exception :

8h00 – 9h00 Petit déjeuner networking 

9h00 – Accueil

Laure de LA RAUDIÈRE, députée d’Eure-et-Loir

9h10 – Allocution d’ouverture

Mounir MAHJOUBI, Secrétaire d’Etat au Numérique (sous réserve)

9h20 – « La banque, une espèce en voie de disparition ? »

Pascal PICQ, paléoanthropologue au Collège de France

9h35 – « Quelles transformations numériques pour le secteur bancaire ? »

Eric PASQUIER, CEO de Sopra Banking Software

9h47 – « Les banques et l’open innovation »

Yves TYRODE, directeur général en charge du digital, Groupe BPCE

10h00 Table ronde 1 – « Quel leadership pour la France dans un secteur bancaire transformé ? »

La France a aujourd’hui les moyens technologiques de se positionner sur de nombreux aspects de l’évolution du secteur bancaire. En effet, forte de sa capacité d’innovation, elle est en capacité d’imposer son leadership dans les domaines porteurs de la cybersécurité, des moyens de paiement, de l’intelligence artificielle, de l’algorithme, de la blockchain et crypto-monnaies.

Introduction et modération : Bertrand ANNETTE, Président de Lyncas 

Intervenants:

  • Guillaume BLOT, Digital Transformation Officer, Sopra Banking Software
  • David BOUNIE, directeur du département Sciences Économiques et Sociales, Télécom ParisTech
  • Rémi GITZINGER, directeur exécutif, Galitt

 

10h55 Table ronde 2 – « Quelle réglementation pour encourager l’innovation et répondre aux enjeux de cybersécurité et de protection juridique ? »

DSP2, GDPR,… : Quelles options prendre au service de la protection du consommateur et de la souveraineté européenne ? La course au moins-disant réglementaire a-t-elle un sens ? Le cadre réglementaire français peut-il devenir un facteur d’attractivité dans un contexte d’explosion des technologies financières et de concurrence accrue avec les États-Unis ? Face au risque juridique inhérent à certaines pratiques innovantes, la France peut-elle offrir un cadre juridique clair et sécurisant ? Le développement des blockchain va-t-il générer le remplacement des mécanismes de confiance traditionnels par des « smart contracts » ?

Introduction et modération : Thibault VERBIEST, avocat associé, DS Avocats

Intervenants:

  • Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la Fédération Bancaire Française
  • Franck GUIADER, directeur de la division Fintech, Innovation et Compétitivité, Autorité des Marchés Financiers
  • Laure de LA RAUDIÈRE, députée d’Eure-et-Loir
  • Eric PÉRÈS, vice-président de la CNIL 

11h55 – « Mettre la transformation numérique du secteur bancaire au service de l’économie française »

Restitution des travaux de la Fondation Concorde

Olivier BABEAU, professeur d’économie à l’université de Bordeaux, vice-président de la Fondation Concorde

 

12h05 – Table ronde 3 « La souveraineté française et européenne passe-t-elle par celle de ses banques ? »

La captation de la relation client et de la valeur qui en découle par les géants du web peut faire craindre une transformation du secteur bancaire au seul profit des grandes plateformes hégémoniques. Cette transformation engendrerait de toute évidence une significative perte de souveraineté des Etats européens. Comment préserver la souveraineté française et européenne sans pour autant brider l’innovation ? Comment imposer nos technologies, nos standards et notre droit dans le contexte d’une transformation numérique dominée par des acteurs américains ?

Introduction et modération : Bernard BENHAMOU, secrétaire général de l’Institut de la Souveraineté Numérique

Intervenants:

  • Jean-Louis BANCEL, président, Office de Coordination Bancaire et Financière (OCBF)
  • Eva KAILI, MEP Fintech et Blockchain, Parlement européen
  • Philippe LAULANIE, directeur général, Groupement des Cartes Bancaires CB
  • Frédéric VISNOVSKY, secrétaire général adjoint, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR)

12h55 – Conclusion

Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Économie

 

Inscriptions ici