Combattre le tabac ou réduire les risques ?
Santé

En matière de lutte contre le tabagisme, la France semble avoir pris du retard sur ses voisins européens. Alors que la prévalence tabagique a fortement chuté dans plusieurs pays, notamment le Royaume-Uni et la Finlande, elle a stagné en France jusqu’à la fin de l’année 2017, après avoir connu une augmentation entre 2005 et 2010 pour les fumeurs quotidiens.

Cette situation place la France parmi les mauvais élèves de l’Europe. En effet, seuls la France, le Portugal et la Slovénie ont vu leur taux de prévalence tabagique augmenter au cours de la dernière décennie et la France fait à présent partie des pays d’Europe ayant le niveau de prévalence le plus élevé, avec la Grèce, la Lettonie, la Hongrie et la Bulgarie.

Aujourd’hui, en dépit de nombreuses réformes et de 3 plans Cancer, la France compte toujours près de 13 millions de fumeurs et peine à réduire la prévalence chez les adolescents.

L’objectif de ce document est d’analyser les raisons de cet échec relatif, en comparant les politiques publiques de lutte contre le tabagisme dans plusieurs pays d’Europe. A la lumière de ce travail, il apparaît qu’une politique publique efficace doit être globale, cohérente et pragmatique, ce qui implique notamment de prendre en considération les spécificités de la société française et de son territoire ainsi que d’adopter une approche fondée sur la réduction des risques.

Combattre-la-tabac-ou-reduire-les-risques_FC

 

Pour télécharger le document en PDF, veuillez saisir votre adresse email :

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour recevoir nos études, tribunes et invitations aux événements par email, abonnez-vous à notre newsletter