Sur les océans, tout a été dit.

Discours politiques, études, articles, ouvrages, émissions de télévision sont unanimes : la mer est l’avenir de l’humanité et la France y occupe une place de choix.

Et pourtant quand le moment est venu d’agir nous sommes paralysés.

D’autres, moins respectueux, prendront notre place sur les quatre océans et nos jeunes attirés par l’aventure du grand large devront s’enrôler sous d’autres pavillons.

Le présent rapport n’est pas une nouvelle stratégie maritime mais un appel pour une véritable organisation de projet, associant représentants de l’Etat et entreprises autour d’objectifs volontaristes et chiffrés, portée au plus haut niveau politique de notre pays et seule à même de relever le défi.

La crise que nous traversons nous interdit de laisser passer la chance de réussir la croissance océan et d’inaugurer ainsi une méthodologie dont d’autres secteurs clés de notre économie pourront tirer parti.

Bernard Planchais  et  Jean-François Tallec

ECONOMIE_MARITIME_MAI_2020