1ères Assises de l’Innovation Thérapeutique
Conférences

"Quelle politique pour l'innovation thérapeutique ?"

La Fondation Concorde et Aromates ont organisé, le 14 septembre 2012, au centre de conférences UIC-P – Paris 15e, les premières Assises de l'Innovation Thérapeutique.

Découvrez le programme, nos tribunes et inscrivez vous sur la plateforme des Assises: 
http://innovation-therapeutique.aromates.fr/ !

Au coeur des débats de ces premières assises, l'arrivée de nouveaux traitements dont les coûts, de plus en plus élevés, posent aujourd'hui, et dans un contexte aggravé par la nécessaire réduction des dépenses publiques, la question de l'égalité de l'accès aux soins, etc.

 

Le système de santé français est réputé comme étant le meilleur au monde en termes d'accès aux soins. Il est également l'un des plus chers, selon le dernier rapport de l'OCDE sur la santé (Panorama de la santé 2011, Les indicateurs de l'OCDE, décembre 2011). La part des dépenses de santé dans le PIB était ainsi de 11,8% en 2009, soit la troisième la plus élevée du monde derrière celle des Etats-Unis (17,4%) et celle des Pays Bas (12%). Le déficit de la Sécurité sociale, même en léger recul en 2011 pour s'établir à 18,6 milliards d'euros, associé à la crise de la dette publique, met clairement en danger les principes républicains de solidarité et d'égalité dans l'accès aux soins.

C'est dans ce climat d'extrême tension budgétaire que de nouvelles thérapies, fruits de la recherche et de la bioproduction, arrivent aujourd'hui comme autant de nouvelles réponses aux attentes des patients et du corps médical, mais aussi comme un défi suprême lancé à nos finances publiques. Si ces nouvelles thérapies font aujourd'hui débat c'est en effet que leurs coûts de développement  sont bien supérieurs à ceux des traitements connus jusqu'à ce jour, pour des populations de patients plus ciblées et donc moins nombreuses. Le croisement de ces deux paramètres confère à ces nouveaux médicaments un statut de «traitement onéreux », dont le nombre tend à se multiplier avec les progrès de la recherche.

C'est dans ce contexte, et pour tenter d'apporter des réponses neuves à cette problématique complexe qu'Aromates et la Fondation Concorde ont décidé d'organiser ces Assises.

Ces dernières seront notamment l'occasion de présenter les travaux que la Commission Santé de la Fondation Concorde réunis dans une monographie intitulée « Traitements innovants : relever le défi lancé à nos finances publiques et faire de la France un territoire attractif pour la recherche. »

Parmi les intervenants à ces assises :

– Jacques BONTE, directeur général Medco France

– André CHOULIKA, président du conseil d'administration, France Biotech

– Alice DAUTRY, directrice générale de l'Institut Pasteur

– Jehan-Yves DROUIN, vice-président Market Access, BMS

– Christophe DUGUET, directeur des Actions revendicatives, Association Française contre les Myopathies (AFM)

– Jean-Luc HAROUSSEAU, président, Haute Autorité de Santé

– Gilles JOHANET, président du Comité économique des produits de santé, CEPS

– Pierre JOLIOT, professeur à l'IBPC, professeur honoraire au Collège de France et membre de l'Académie des Sciences

– Jean-Hervé LORENZI, professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine

– Ilan MAREK, professeur de Chimie à l'Université du Technion, Israël

– Solange MENIVAL, vice-présidente du Conseil Régional d'Aquitaine

– Jean PERROT, directeur des relations institutionnelles recherche d'EADS

– Pascal PICQ, paléoanthropologue, maître de conférences au Collège de France

– Yannick PLETAN, directeur médical, Roche France

– Christian ROUX, directeur Scientifique de Télécom Bretagne

– Daniel SERENI, président de la commission santé de la Fondation Concorde