Manifeste pour réanimer la jeunesse française
Non classé

La Jeunesse française, avenir de notre pays a toujours été la grande oubliée des politiques publiques. Elle en est même aujourd’hui la première victime : 25.9% de chômage, un salaire moyen deux fois inférieur à celui de la population française, un difficile accès au logement…En plus de cela c’est elle qui aura la responsabilité du remboursement de la lourde dette publique de la France, correspondant quasiment à une année de création de richesse.

La conséquence première de cette situation est le désamour des jeunes pour la politique française, se traduisant par une forte abstention aux élections et une appétence pour le vote extrémiste.

Les jeunes ont également un désir d’expatriation plus  élevé que leurs aînés, volonté mue par l’espérance de trouver de meilleures perspectives d’avenir.

Une jeunesse ambitieuse et innovante

Pourtant la jeunesse française est pleine de ressources. Elle maîtrise la nouvelle source de création de richesse en ce monde : le numérique. Elle prend son destin en main, en témoigne le nombre de jeunes qui montent leur propre entreprise.Elle est l’actif le plus important de la France, il convient donc de ne pas la dévaluer, mais de la revaloriser.

Lutter contre les iniquités générationnelles

Pour laisser la jeunesse française exprimer pleinement son potentiel, nous devons entreprendre les réformes nécessaires et transformer en profondeur notre société. La réduction de la dépense publique, et l’évolution de notre système de protection sociale rendu insoutenable par notre fort taux de chômage ; sont nécessaires et indispensables.

Repenser notre système éducatif

Tout d’abord en faisant évaluer notre système éducatif. Celui-ci ne doit être calqué uniquement sur l’apprentissage de connaissances –disponibles maintenant en illimité et gratuitement via Internet – mais sur le développement de compétences professionnelles. Nous devons également y infuser largement la maîtrise et le développement du numérique. En parallèle, pour favoriser l’expression de tous les talents, nous devons faire évoluer notre vision de l’apprentissage et de l’enseignement professionnel, en repensant complètement nos processus d’orientation. 

Un changement de paradigme nécessaire sur le marché du travail

Ensuite, il convient de fluidifier un marché du travail sclérosé, dominé par l’opposition « insiders » / « outsiders ». La baisse des charges, la mise en place d’un contrat de travail unique sont autant de conditions nécessaires pour enrayer le fléau du chômage chez les jeunes.

En parallèle il est indispensable d’insuffler l’esprit d’entreprendre et de faciliter la création d’entreprises prospères aux jeunes. Cela passe par la mise en place d’un passeport numérique d’activité conférant à chaque jeune un numéro de SIRET ; par la clarification du statut d’auto entrepreneur ; mais également par un soutien aux juniors entreprises et pépinières d’entreprises. Pour soutenir l’entrepreneuriat de la jeunesse, l’ISF doit être supprimé, pour multiplier les investisseurs potentiels.

Faire évoluer notre appareil démocratique

La gérontocratie politique et morale bride la jeunesse française. Les députés ont aujourd’hui 13 ans de plus que la population française. Le système des partis politiques bride les initiatives des jeunes et les empêche d’accéder aux fonctions électives.

Pour en finir avec la citoyenneté muette de la jeunesse, la Fondation Concorde préconise d’en finir avec le cumul de mandats dans le temps et en nombre. Il convient aussi de profiter du numérique et des « civictecs » pour repenser notre rapport à la démocratie et à la parole publique. La Fondation Concorde souhaite ainsi modifier notre système de représentation parlementaire, pour en finir avec la professionnalisation de la politique. 

 

 

Annexes : Analyse des 47 propositions jeunesse du candidat Hollande

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour recevoir nos études, tribunes et invitations aux événements par email, abonnez-vous à notre newsletter