Pour une allocation sociale unique
Entreprises

Notre système social défaillant est aujourd’hui un frein au retour à l’emploi dans notre pays.

L’allocation sociale unique permettrait de clarifier, de simplifier et de rendre plus efficace notre système actuel.

 

Principaux points de l’étude :

  1. Le travail qualifié coûte trop cher par rapport au travail non qualifié (3 ingénieurs en Allemagne pour le coût de 2 ingénieurs en France).
  2. Une reprise d’activité ne permet pas toujours de couvrir les dépenses engendrées par le travail (transport, vêtements, garde d’enfant, repas).
  3. Personne n’a intérêt à progresser : côté chômeur, travailler c’est le risque de se voir supprimer une prestation sociale, coté employeur embaucher des personnes faiblement qualifiées c’est s’exonérer de charges sociales importantes.
  4. Le blocage de l’offre de travail résulte du foisonnement et de la complexité des aides sociales qui, du fait de leur conditionnement par des plafonds de ressources, génèrent une grande incertitude quant à la réalité du bénéfice du retour à l’emploi.
  5. La Fondation Concorde propose une démarche de simplification et de transparence via un regroupement de l’ensemble des prestations sociales en une allocation unique, dont le montant découlera d’un système de points.
  6. Le retour à l’activité au SMIC dans le secteur marchand d’une personne célibataire permet d’économiser 598€ par mois.

Lire et télécharger le rapport

Pour une allocation sociale unique