Les absurdités d’une prétendue révolution fiscale
Fiscalité

La Fondation Concorde déplore les nombreuses faiblesses de l'ouvrage « Pour une révolution fiscale – un impôt sur le revenu pour le XXIe siècle », montre qu'elle aboutirait à l'appauvrissement de l'économie et propose des alternatives.

L'ouvrage « Pour une révolution fiscale – un impôt sur le revenu pour le XXIe siècle », de Camille Landais, Thomas Piketty et Emmanuel Saez propose une modélisation de la fiscalité française, qui, par des estimations contestables, aboutit à la conclusion suivante : notre système fiscal serait régressif et ferait moins payer les riches et le capital que les classes moyennes ou les pauvres.


La Fondation Concorde déplore les nombreuses faiblesses de l'ouvrage, et montre que la révolution fiscale qu'ils proposent aboutirait à des prélèvements confiscatoires et à l'appauvrissement de l'économie.

 

Elle préconise au contraire de :
– réduire globalement nos dépenses publiques,
– réduire la taxation du capital et du travail, afin de les stimuler
– et si nécessaire, taxer davantage la consommation, ne serait-ce qu'à titre provisoire.

 

Télcharger ici la note