Qui veut tuer l’agriculture française?
Publications

 

Le cas des néonicotinoïdes
Le projet de loi « pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages » », est renvoyé en commission mixte paritaire le 25 mai prochain suite à l'adoption de deux textes différents au Sénat et à l'Assemblée Nationale. 

Si tout le monde s'accorde sur la nécessité de préserver la biodiversité, cette loi porte dans son fondement une vision biaisée de ces combats. La science, laissée de côté, est remplacée par l'idéologie. 

Ainsi, l' interdiction des néonicotinoïdes – des molécules utilisées dans les insecticides – a été entériné : une décision irresponsable économiquement, donnant un nouveau coup de poignard à un secteur agricole déjà grandement à la peine, et fondée sur une application maximaliste et dommageable du principe de précaution.

Retrouvez notre note concernant l'impact de l'interdiction des néonicotinoïdes, renvoyé en commission mixte paritaire, ou comment le principe de précaution nuit à notre économie.