Renforçons nos tissus économiques pour faire face à la mondialisation
Entreprises

Ce rapport présente les nouveaux modèles de développement des entreprises et de l'emploi fondés notamment sur la notion de maillage et de « réseau d'entreprises » ainsi que les grandes lignes d'une organisation plus proche du terrain et des réalités pour aider à la gestion des crises.

Au coeur de la réussite de ces « nouveaux modèles de développement des entreprises et de l'emploi » que nous préconisons se trouvent réunis plusieurs facteurs dont l'apport ne peut être que bénéfiques pour tous :

– La dimension locale, à condition de respecter plusieurs critères, est un ressort connu, qui peut être très efficace si les formes d'organisation mises en place permettent l'exploitation commune de toutes les ressources disponibles.

– La notion de « maillage » et de « réseau d'entreprise », organisé dans le cadre du tissu économique local auquel on associe des objectifs en création de richesse et d'emplois.

– Enfin, la mise en place d'une réserve permanente d'expertises et des compétences nécessaires pour assurer d'une part l'ouverture sur le monde et de l'autre l'accompagnement des activités du tissu économique en faisant prévaloir les intérêts des entrepreneurs et de l'entreprise leurs performances pour mieux servir l'emploi.

Ce que certains appellent la « glocalisation » n'est en réalité qu'une méthode de remise en ordre de nos atouts pour mieux résister, et si cela est possible, réunir toutes nos forces pour adopter les postures offensives nécessaires à la conquête de nouveaux marchés. 

Ces nouveaux modèles existent ; ils sont efficaces. Nous avons voulu dans les premiers chapitres en présenter quelques exemples pour mieux convaincre nos amis entrepreneurs et acteurs locaux. Devant l'efficacité des réalisations, les décideurs politiques suivront.

L'application de ces méthodes résultant de l'implication des acteurs locaux permet de mettre en place des programmes de gestion de nos ressources humaines au plus près des problèmes des entreprises. L'existence d'observatoires du tissu économique, la capacité ainsi créée d'anticiper les évolutions, bonnes ou mauvaises des activités donne des possibilités pour prévenir les mouvements inévitables concernant l'emploi. Une responsabilité plus directe des décideurs économiques locaux dans la lutte contre le chômage, aux côtés des administrations spécialisées, constituerait dans cette période de confrontation économique intense un facteur d'efficacité et de cohésion très appréciable.

Nous présentons dans la deuxième partie de cet ouvrage les grandes lignes d'une organisation plus proche du terrain et des réalités pour aider à la gestion des crises.