Le nucléaire au service du pouvoir d’achat et de la lutte contre le réchauffement climatique
Publications

Alors que le maintien d'une industrie forte fait consensus en France, il apparaît irresponsable de prôner l'arrêt du nucléaire sur le territoire français car il constitue notre meilleur avantage compétitif.

A l'heure où tous les hommes politiques s'accordent sur la nécessité de maintenir une vraie force industrielle en France, il apparaît contradictoire de prôner l'arrêt du nucléaire sur le territoire français.

En effet, si ce secteur représente un atout incontestable pour notre indépendance énergétique, il est aussi un avantage concurrentiel vital pour la revitalisation de notre économie.

Aujourd'hui, l'Allemagne devance la France en matière de croissance, d'emploi, de fiscalité, de déficit, de PME, d'industries et même d'agriculture, ce qui n'était pas le cas voilà 10 ans, et ce qui, nous l'espérons, ne sera plus le cas dans 10 ans. Il y a un domaine important pour l'économie dans lequel nous faisons mieux que l'Allemagne et qui est un atout pour engager notre rattrapage : le coût de l'énergie électrique, essentiel pour notre industrie et le pouvoir d'achat des français.

En perdant notre seul avantage concurrentiel actuel, nous rendons plus difficile encore l'objectif, vital pour notre niveau de vie, de "revitaliser notre industrie".