Petit-déjeuner en présence de François Fillon
Conférences

Mercredi 9 mars, la Fondation Concorde organisait le deuxième rendez-vous du cycle de petits-déjeuners pour une alternance réussie en présence de François Fillon, candidat à la primaire de la droite et du centre. L'occasion pour le candidat d'exposer son programme économique et de répondre aux questions des invités.

Pendant 2h, devant plus de 200 invités, chefs d'entreprises, experts, universitaires, et étudiants, François Fillon a répondu aux questions d'acteurs de la société civile. Parmi les thèmes abordés : la fiscalité, l'énergie, la réduction de la dépense publique, les réformes du marché de l'emploi et plus généralement l'avenir de la France.

Après un panorama de l'état actuel de la France par Michel Rousseau, président de la Fondation Concorde, Frédéric Dabi, Directeur général adjoint de l'Institut IFOP a présenté les résultats du sondage IFOP – Fiducial pour la Fondation Concorde. Celui-ci met en exergue l'image du candidat auprès desFrançais, et les principales réformes à mettre en place selon eux. Retrouvez le sondage en bas de l'article. 

François Fillon, qui a fait de la reconstruction de la France la principale raison de sa candidature, a réaffirmé sa volonté de réduire de 110 milliards d'euros la dépense publique.

Pour l'ancien Premier ministre, la nécessité première est de créer un cadre plus libre en France, favorable à l'emploi et l'investissement. Une des premières mesures sera de supprimer l'ISF dès l'investiture du prochain gouvernement. Il souhaite aussi instaurer une “Flat-Tax" à 30% sur l'ensembledes revenus du capital, et opérer ainsi une convergence fiscale européenne. François Fillon souhaite également une baisse du coût du travail, à travers une baisse des charges sur l'ensemble des salaires, ce qui favoriserait les exportations et l'emploi.

Dans cette optique, le candidat Fillon souhaite mettre en place des référendums dès septembre 2017 qui porteront sur la suppression des 35h, la convergence des régimes de retraite et la réduction du nombre de parlementaires.

Il a également affirmé vouloir prolonger la durée de vie du parc nucléaire, qui constitue un avantage comparatif important, à l'heure où “le solaire et l'éolien ne vont pas régler nos problèmes d'énergies" Il a appelé de ses voeux la mise en place d'une politique énergétique européenne. 

Concernant la santé, l'ancien Premier ministre a réaffirmé vouloir abroger la loi Touraine, à l'instar d'Alain Juppé que nous recevions le 17 février dernier.

En guise de conclusion, à la question “comment voyez-vous la France en 2022 une fois votre premier quinquennat achevé?", le candidat à la primaire a répondu qu'à la fin de son unique mandat de Président, il espérait laisser une France prospère, qui soit redevenu la première puissance économique européenne et où les actuels 2 millions de jeunes actuellement sans qualifications auraient trouvés un emploi.

Retrouvez les photos de l'évènement sur notre page Facebook

 


François Fillon face aux patrons – Événements par publicsenat