Réduction de la dépense publique – plaidoyer pour une nouvelle politique des transports
Dépense publique

Comment favoriser la mobilité des personnes et le transport des marchandises au moindre coût en renforçant sécurité, aménagement du territoire et protection de l'environnement ?

Les responsables politiques doivent en effet mesurer l'impact de toutes leurs décisions sur les finances publiques : le domaine des transports n'échappera pas à cette règle.
Or, favoriser la mobilité de nos concitoyens et permettre aux activités économiques de se développer suppose un effort intensif en matière d'infrastructures.
L'intérêt général et la bonne gestion de nos ressources nécessitent alors la mise en oeuvre de méthodes nouvelles pour toutes les décisions qui relèvent des pouvoirs publics.
C'est à cette tâche que s'est attelé le Groupe de travail de la Fondation Concordesur les Transports, présidé par le professeur Rémy Prud'homme, en remettant au centre de ses analyses la situation de nos finances publiques.
Les chiffres nous ramènent à la réalité : la route contribue aux finances publiques à hauteur de 20 milliards d'euros, alors que le rail coûte 10 milliards aux contribuables. Aujourd'hui, un transfert modal massif vers le rail ruinerait l'Etat, sans améliorer réellement la mobilité des biens et des personnes.

Certes, l'intervention de l'Etat est indispensable dans ce secteur, mais la politique des transports devra désormais reposer sur plusieurs principes :

La neutralité modale
La politique doit être neutre vis-à vis des différents moyens de transports. Il n'y a pas à décréter quel est le « bon » partage modal ; cela dépendra de l'évolution de la demande.

La vérité des prix
Le système de prix doit refléter le coût pour la société ; c'est la condition pour que les choix de nos concitoyens soient conformes à l'intérêt de la société.

La carte de la concurrence
Dès lors que les prix reflèteront les vrais coûts, la concurrence jouera pleinement son rôle : elle permettra aux producteurs de transports d'augmenter leur efficacité. Le coût global des transports finira par diminuer.

L'analyse de projet
Afin d'éclairer la décision politique et d'éviter les gaspillages, l'analyse de projet devra être systématisée, avec une instruction contradictoire pour les grands projets.

L'appui à l'innovation
L'Etat doit stimuler l'innovation en finançant la recherche et en créant éventuellement la demande par la commande publique.

Objectif : répondre aux aspirations environnementales de nos concitoyens.