Réflexions relatives au Programme national Très Haut Débit
Numérique et économie collaborative

Le projet du gouvernement pour l'affectation du grand emprunt au développement du très haut débit (THD)arrive au stade de la décision finale. La Fondation Concorde, convaincue de son importance, y apporte son éclairage.

Le « Programme national Très haut débit » est destiné à financer le fibrage de la France et va dans le sens de l'augmentation inéluctable en débit des réseaux jusqu'à l'utilisateur.
Néanmoins, les dispositions qui semblent émerger de ce projet conduisent à s'interroger sur la manière de résoudre quatre problèmes majeurs :
– permettre aux collectivités territoriales d'assurer sur leur territoire la cohérence de la montée en débit et la péréquation financière entre les zones rentables, très denses ou non, et les zones pas rentables ;
– permettre une montée en débit rapide des zones non rentables très mal desservies actuellement, sans nécessairement y installer une fibre par logement ;
– assurer l'adaptation des capacités d'échange inter opérateurs (IXP) à l'accroissement du trafic ;
– assurer l'augmentation des capacités des liaisons internationales avec la France et la localisation de centres d'hébergements en France.