Stratégie et méthode de réduction de la dépense publique
Publications

Réduire la dépense publique est la condition sine qua none au rétablissement de notre compétitivité et à l'évitement du piège de la dette publique. 

 

Réduire la dépense publique est la condition sine qua non au rétablissement de notre compétitivité. Le prochain président de la République devra à cet égard mettre en place d’ambitieuses réformes.

 

La France consomme chaque année 57% de son PIB en dépenses publiques. Un reccord au sein de l'OCDE, qui contribue à asphyxier notre économie, par un excès de taxes et impôts pesant sur les entreprises, l’investissement et les salaires.

 

Pour parvenir à réduire de 90 milliards en 5 ans la dépense publique, ce qui permettrait d’initier le rééquilibrage entre la sphère publique et la sphère privée, la méthode est essentielle ; le "coup de rabot" ayant démontré ses limites, la Fondation Concorde propose :

 

Procéder à des simplifications administratives systématiques, en réexaminant l'intérêt de chacune des missions de l’Etat.

 

Geler les recrutements pendant 3 ans dans la fonction publique (hors police, défense et justice), repenser le recrtutement et la formation des agents administratifs.

 

Couper progressivement le cordon entre l'Etat et la Sécurité Sociale afin de recréer un lien fort entre cotisations et prestations sociales et, dans le même temps, réduire la dépense sociale (plafonner, notamment, les aides sociales à 70% du SMIC).

 

La réussite de ces réformes sera dépendante de l'adoption d'une méthode politique claire, reposant sur la rapidité de l'exécution et l'adoption d'un discours de vérité sur l'état de la France.