Mobiliser la société civile
Autorité de l'Etat

Fondations et associations au service de l'intérêt général


De nombreuses voix s'élèvent aujourd'hui pour plaider en faveur de l'émergence d'une responsabilité collective des citoyens à l'égard de l'intérêt général. Ce document a pour ambition de dresser un panorama des instruments à la disposition de la société civile pour agir en dehors de l'Etat.
Nous vivons aujourd'hui dans une société mûre, où l'intérêt général doit aussi être de la responsabilité des citoyens et non de la seule puissance tutélaire de l'Etat.

A cette fin, la Fondation Concorde présente quelques pistes d'action :

– Libéraliser le régime français des fondations, qui paraît aujourd'hui largement inadapté.

– Tenter de réduire la part de l'argent public dans le financement de la vie associative, notamment en accordant une réelle déductabilité aux dons effectués par les ménages français.

– Rapprocher la vie politique de la vie sociale en s'interrogeant sur les évènements qui ont conduit, au cours des 20 dernières années, à éloigner kes citoyens du débat d'idées dans notre pays.